L’exposition de l’avant garde soviétique et russe se tient du 14 septembre 2016 au 27 mars 2017 au Centre Pompidou

Eric Boulatov «Entrée-Pas d’entrée» 1974-1975
Eric Boulatov «Entrée-Pas d’entrée» 1974-1975

L’exposition «Kollektsia! Art contemporain en URSS et en Russia 1950-2000» s’est ouverte au Centre Pompidou le 14 septembre 2016. Elle a pris ses quartiers au 4 étage du Centre dans le département de l’Art contemporain et se visite avec le billet d’entrée du musée. A noter que cette Collection (Kollektsia en russe) n’est pas à Paris juste de passage. Ces 250 oeuvres sont le don de la Fondation de Vladimir Potanine au Centre Georges Pompidou. Jusqu’au 27 mars 2017 la collection sera exposée dans sa totalité et ensuite sera présentée partiellement dans l’ordre rotatif comme toutes les pièces du musée.

L’état russe n’a pas pris part directement à ce projet, néanmoins l’exposition fait partie de l’année franco-russe du tourisme culturel.

L’initiateur et le commissaire de l’exposition Olga Sviblova, commissaire expérimenté et directeur du Musée des Multimédias avec le commissaire de l’exposition du côté français ont fait un énorme travail de sélection et d’acquisition des oeuvres des non-conformistes soviétiques.
La Fondation Potanine a acquis la majorité des œuvres aux collectionneurs privés et aux héritiers des artistes. Une part importante a été reçue en donation des collectionneurs connus comme Igor Tsoukanov, Vladimir et Ekaterina Semenikhiny et autres.

Léonid Sokov «L’ours» et dessus <br/>«Lunettes pour chaque citoyen soviétique» 1976
Léonid Sokov «L’ours» et dessus
«Lunettes pour chaque citoyen soviétique» 1976

«Kollektsia» permet de se faire une idée de l’art non-officiel soviétique et post-soviétique: à commencer par les oeuvres des premiers non-conformistes comme Oscar Rabine, Vladimir Iakovlev et Victor Pivovarov jusqu’aux vedettes du conceptualisme moscovite et de Sots Art dans les figures de Ilia Kabakov, Eric Boulatov, Vitali Komar, Alexandre Melemida, Ivan Tchouikov, Dmitri Prigov.

Léonid Sokov «La faucille et le marteau»
Léonid Sokov «La faucille et le marteau»
André Philipov «La Cène» 1989
André Philipov «La Cène» 1989
Gueorgui Gourianiv «Mir» 1985
Gueorgui Gourianiv «Mir» 1985
Konstantin Zvezdotchetov «Arapie blanche» 1986-1987
Konstantin Zvezdotchetov «Arapie blanche» 1986-1987
Vladimir Mironenko «Chambre de contestation» 1987
Vladimir Mironenko «Chambre de contestation» 1987
Nikolai Kozlov «Régime d’alitement» 1989
Nikolai Kozlov «Régime d’alitement» 1989
Andrei Iakhnin «Les pingouins» 1988
Andrei Iakhnin «Les pingouins» 1988
Serguei Mironenko «Pravda (journal Vérité) est <br/>au-dessus de la Vérité» 1988
Serguei Mironenko «Pravda (journal Vérité) est
au-dessus de la Vérité» 1988
Andrei Roiter «Tête en papier» 1996
Andrei Roiter «Tête en papier» 1996
Valéri Kochliakov «Ministère des affaires étrangères» 1995
Valéri Kochliakov «Ministère des affaires étrangères» 1995
Pertsy (Oleg Petrenko et Lioudmila Skripkina ) <br/>Tableau mouchoir N14 «Un employé de KGB»
Pertsy (Oleg Petrenko et Lioudmila Skripkina )
Tableau mouchoir N14 «Un employé de KGB»

Une salle à part rend hommage à la mémoire de Dmitri Prigov.

Dmitri Prigov «Et si l’on réfléchissait où nous allons tous de ce pas?»
Dmitri Prigov «Et si l’on réfléchissait où nous allons tous de ce pas?

Une salle à part est dédiée aux artistes de Saint-Petersbourg: Timour Novikov, Vladislav Mamichev-Monro, Serguei Bougaev-Africa, «Méchanique populaire» de Serguei Kourekhin et aux «Nécro réalistes»

Serguei Bougaev - <br/>Africa «La fille au chat» 1985
Serguei Bougaev -
Africa «La fille au chat» 1985
Serguei Bougaev-Africa «John Cage» 1999
Serguei Bougaev-Africa «John Cage» 1999

L’introduction d’une telle quantité d’œuvres de l’art non-officiel soviétique dans un musée mondialement connu est un pas vers sa reconnaissance.

Le Centre Pompidou avait déjà une vaste collection d’œuvres d’avant-garde russe de la première moitié du XX siècle comme les tableaux de: Kazimir Malevitch, Vassili Kandinski, Natalia Gontcharova et Mikhail Larionov. Par contre, l’art russe plus récent restait en dehors des présentations muséologiques ce qui le laissait en dehors de l’héritage mondial. C’est justement pour remédier à ce manque que la Fondation de Vladimir Potatine a décidé de la transmettre au Centre Pompidou et non à un musée russe, explique Oksana Oratcheva, directrice de la Fondation.

Pavel Pepperstein «Jeanne d’Arc» 2005
Pavel Pepperstein «Jeanne d’Arc» 2005

«La collection de l’art russe au Centre Georges Pompidou est une des meilleures au monde. Avant elle se concentrait surtout sur la première moitié du XX siècle. Le fait de la compléter par la deuxième moitié permettra de créer une vraie rétrospective de l’art russe du XX siècle. Ces 250 œuvres seront exposés dans leur totalité pendant 6 mois et ensuite par ordre rotatif comme toutes les pièces du musée. C’est le début d’un grand travail », - a déclaré Bernard Blistène, directeur du centre Georges Pompidou.

Dernière modification le mardi, 06 juin 2017 10:56
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Tatiana Tchebotareva

guide-conférencière nationale Site internet : paris-emotion.com/
Plus dans cette catégorie : «Olga et Minotaure» »
Retour en haut

Abonnez-vous aux nouvelles

NOTRE CREDO

visionLe professionnalisme associé à la joie du partage et de la découverte font la Différence

UN VRAI GUIDE

Je ne suis ni robot ni application … ces derniers n’iront jamais au-delà des commentaires que quelqu’un un jour a jugé suffisants pour vous! A vous de voir …

LA QUALITE

Nous sommes guides conférenciers professionnels titulaires du diplôme de Guide-Conférencier National certifiant nos études supérieures en histoire des civilisations et en histoire de l’art.

© Paris-Emotion